Marrakech

La ville de Marrakech

Faut-il encore présenter Marrakech, ses souks, la place Jemaa el-Fna, ses portes s’ouvrant sur le désert, la Koutoubia, les tombeaux saadiens, le palais de a Bahia et le bassin du harem de concubines…
Marrakech fut fondée par Youssef Ibn Tachfin, premier souverain de la dynastie Almoravide en 454 de l’Hégire, correspondant à l’an 1062 de l’ère chrétienne.
Le nom de Marrakech vient du berbère “Amour” qui signifie “pays” et ” Akouch” qui veux dire ” dieu” ce qui donne la terre de dieu ou la terre sainte.
Troisième ville du Maroc par sa population, Marrakech demeure la capitale touristique du pays.
Célèbre dans le monde entier pour sa palmeraie et son minaret, cette ville est un véritable spectacle vivant où les hommes et le folklore local sont habilement mis en scène dans un décor médiéval. Un patrimoine culturel impresionnant avec de nombreux monuments et des musées de qualité.

Marrakech - Les RempartsLes remparts
Edifiés au début du XIIème siècle, ces imposants remparts donnent une idée de l’importance historique de la ville. Longs de 19 km et flanqués de 202 tours, ces murs bâtis en pisé présentent, selon l’éclairage, d’admirables reflets rougeoyants. Neuf portes majestueuses permettent l’accès à la médina. Quelques unes d’entre elles, telles que Bab el Debbagh et Bab Agnaou, ont conservé leur architecture d’origine et valent le détour.

Marrakech - Le minaret de la KoutoubiaLe minaret de la Koutoubia
(Accès interdit aux non-musulmans)
La mosquée Koutoubia doit son nom aux “kutubiyin” ou libraires, qui aux XIIème et XIIIème siècles venaient vendre leurs marchandises sur le parvis de la mosquée. Le minaret, achevé sous le règne du sultan Yacoub el-Mansour (XIIème siècle), est considéré comme un chef d’œuvre de l’art hispano- mauresque. Les proportions harmonieuses et la richesse ornementale des panneaux décoratifs des différentes faces de l’édifice font la fierté des Marrakchis. Dominant la ville et ses environs du haut de ses 70 mètres, le minaret, symbole de la ville, est aussi un excellent point de repère pour ceux qui viendraient à s’égarer…

Marrakech - SouksSouks
Les souks de Marrakech figurent parmi les meilleurs du Maroc. Situés au coeur de la médina, ils offrent un festival de couleurs, de sons et de parfums qui ensorcèle le visiteur.Il n’est pas toujours facile de faire son choix parmi la variété des objets proposés. Mais n’hésitez pas à vous engager plus avant dans le dédale des ruelles, le trésor est peut-être au bout du chemin…
 
 

Marrakech - La place Jemaa el FnaLa place Jemaa el Fna
La place Jemaa el Fna Cette place est la principale attraction touristique de Marrakech. Véritable “cour des miracles”, elle est animée d’une vie intense où le misérable et le sublime se mêlent pour offrir un spectacle hallucinant. Badauds, musiciens, boutiquiers, danseurs, charmeurs de serpents, mendiants, guérisseurs… forment une foule hétéroclite et bigarrée. A la nuit tombée, les gargotiers s’installent et la place se métamorphose alors en un vaste restaurant en plein air où l’on peut déguster pour un prix modique toutes les spécialités locales.

Marrakech - Les tombeaux saadiensLes tombeaux saadiens
Découvert en 1917 puis restauré par le Service des Beaux-arts, le mausolée abrite les corps d’une soixantaine de saadiens, dont el Mansour, ses successeurs et sa famille. L’édifice est composé de trois salles. La plus remarquable est la salle des douze colonnes où sont ensevelis Ahmed el Mansour, son fils et son petit-fils. Cette pièce centrale, avec ses colonnes de marbre d’Italie et sa coupole en bois de cèdre ouvragé, est un très bel exemple de l’art décoratif hispano-mauresque. A l’extérieur, se trouvent les tombes des soldats et serviteurs. Il est possible de se reposer dans le jardin de la nécropole, véritable havre de paix.

Marrakech - Medersa ben YoussefMédersa ben Youssef
Médersa ben Youssef La médersa ben Youssef est l’un des monuments les plus intéressants de la ville. Édifiée vers 1570 par les Saadiens, restaurée en 1960, cette école coranique est la plus vaste du Maghreb. Elle pouvait accueillir jusqu’à 900 étudiants répartis dans seulement 132 cellules! Fait inhabituel, ces chambres situées à l’étage possèdent des fenêtres donnant sur sept petites “courettes” intérieures. De plus, contrairement à la tradition architecturale arabo-andalouse, certaines de ses ouverture donnent sur la médina. La décoration est beaucoup plus classique et on ne manquera pas d’admirer les sculptures en bois de cèdre, zelliges et stucs qui ornent le monument.

Marrakech - La MenaraLa Menara
Plantés d’oliviers souvent centenaires, le jardin de la Ménara concentre son charme dans sa partie centrale. Le vaste bassin central a été creusé au 12° siècle à l’époque Almohade. A l’une de ses extrémités trône un harmonieux pavillon saâdien qui fut construit à la fin du 19° siècle. On raconte que le jardin de la Ménara fut le lieu des rendez-vous galants des sultans.
 
 

Marrakech - La Koubba AlmoravideLa Koubba Almoravide
Situé au cœur de la médina de Marrakech à coté de la mosquée Ben Youssef, La Koubba était jusqu’en 1948 ensevelit, et c’est à la suite de fouilles archéologiques qu’elle a été découverte.
La Koubba Almoravide qui dépendait d’une mosquée proche était destiné aux ablutions. Ce monument se présente sous forme d’une somptueuse coupole édifiée au dessus d’un bassin rectangulaire que ceinturent les vestiges de petites cellules qui faisaient office de latrines.

Marrakech - Le Palais El BadiLe Palais El Badi
C’est un palais composé constitué d’une grande cour en forme de rectangle, au milieu de laquelle a été aménagé un bassin au centre duquel s’élevait une fontaine munie de deux vasques superposées et surmontées d’un jet d’eau. De part et d’autre de ce bassin central, deux dépressions sont couvertes d’arbres et de fleurs disposées dans des carrés séparés par des allées pavées de zelliges. Les angles du palais sont occupés par des bassins rectangulaires. Autour de l’immense cour du palais s’organisent les ruines imposantes d’anciens pavillons.

Marrakech - Le jardin majorelleJardin Majorelle
Situé à Guéliz (ville nouvelle) et abritant aujourd’hui un petit musée ce beau jardin fut créé par le peintre Jacques Majorelle qui a vécu à Marrakech à partir de 1924. Yves Saint Laurent et Pierre Bergé ont racheté et restauré ce jardin en 1980. Cactus, bougainvillées, bambouseraie et plantes venus des cinq continents. Coloré et plein de fraîcheur, le jardin Majorelle regorge de poésie. L’atelier du peintre, peint d’un bleu-mauve vif (bleu dit “Majorelle”), contraste avec les couleurs de la végétation.

Marrakech - Le MellahLe Mellah
Le Mellah (nom donné aux différents quartiers juifs) est entouré par des hauts murs pour séparer les populations juives et musulmanes.
Le Mellah de Marrakech fut construit en 1558, sous le règne du souverain saadien Moulay Abdallah.
On y découvre :
- le souk aux épices avec ses couleurs et ses senteurs variées
- le souk aux tissus avec toutes sortes d’étoffes
- la place des ferblantiers où les artisans produisent des objets atypiques en fer blanc
- les deux synagogues Neguidim et Alzama.

Marrakech - Palais BahiaPalais de la Bahia
Le Palais de la Bahia est un palais arabe construit à la fin du XIXe siècle par l’architecte marocain El Mekki pour le compte du grand vizir Ahmed ben Moussa dit Ba Hmad.
7 années ont été nécessaires pour sa construction. Il comporte un seul niveau avec 150 pièces richement décorées, des beaux patios et des jardins couvrant plusieurs hectares. On ne peut visiter que les jardins et une petite partie du palais (l’autre partie étant réservée pour la famille royale).

Marrakech - Mosquée El-MansourLa Mosquée d’El-Mansour
Anciennement connue sous le nom de “mosquée d’El Mansour”, la mosquée aux “pommes d’Or” est un édifice religieux du XIIe siècle édifié sous le règne du sultan Yacoub El Mansour, situé prés de la porte Bab Aguenaou. Yaacob al Mansour (à l’époque almohade) a construit cet édifice pour commémorer sa gloire dans la bataille Al Arak. Elle a été reconstruite en 1569 et renommée “mosquée aux pommes d’or”. Selon une légende, les boules de son lanterneau auraient été réalisées avec l’or des bijoux de l’épouse de Yacoub El Mansour (qui fera construire la Koutoubia). Elle est longue de 80 mètres, elle se repère par son minaret décoré d’entrelacs en losanges de couleur turquoise, surmonté de tuiles multicolores. Elle se compose d’une salle de prière et de onze nefs.

Marrakech - Musée Dar Si SaïdMusée Dar Si Said
Dar Si Said est une grande demeure palatiale construite dans la deuxième moitié du XIXème siècle sur l’initiative de Si Saïd B. Moussa qui exerçait la fonction de ministre de la guerre sous la régence de son frère Ba Hmad. C’est aujourd’hui un musée dont la majeur partie de ses collections provient de Marrakech et du sud et particulièrement du Tensift, du Sous, du Haut Atlas, de l’Anti Atlas, du Bani, du Tafilalet. Il s’agit d’ensembles homogènes de boiseries, de bijoux, de poterie et céramique, d’armes, de tapis et tissages et quelques pièces archéologiques dont la cuve en marbre du début du XIème siècle. La bâtisse, richement ornementée, témoigne de l’art architectural domestique qui existait avant l’instauration du protectorat français. A l’entrée du musée, les visiteurs pourront se reposer au pied de la fontaine espagnole arborant deux aigles majestueux aux ailes déployées.

Marrakech - Le musée TiskiwinLe musée Tiskiwin
Le musée Tiskiwin est situé à Marrakech près du palais de la Bahia. C’est une ancienne demeure de Bert Flint, datant du début du XXe siècle, devenue un musée dédié à l’artisanat marocain depuis 1996. Ce professeur hollandais d’histoire de l’art, passionné des arts populaires marocains, a réuni une collection comprenant des instruments de musique, des costumes, des bijoux, des meubles, des tapis, des vieux ustensiles et artisanat d’art berbère, provenant principalement de la vallée du Souss et de la région saharienne.

Plan de Marrakech


Agrandir le plan

Météo Marrakech

Meteo Marrakech

Les autres villes du Maroc

Agadir -
Casablanca -
Essaouira -
Fès -
Marrakech -
Meknès -
Mohammedia – Fedala -
Ouarzazate -
Oujda -
Rabat -
Tanger -
Taroudant -
Tétouan
L’art de bâtir les villes impériales du Maroc

Marrakech de Patrick De Panthou

Liens annexes

Photographies de Marrakech

Mots clefs