Le climat du Maroc

Climat du Maroc

Le climat marocain est à la fois méditerranéen et atlantique, avec une saison sèche et chaude doublée d’une saison froide et humide, la fin de la période chaude étant marquée par les pluies d’octobre.
La présence de la mer atténue les écarts de température, tempère les saisons et accroît l’humidité de l’air (400 à 800 mm de pluies sur le littoral).

Dans l’intérieur, le climat varie en fonction de l’altitude. Les étés sont chauds et secs, surtout lorsque souffle le sirocco brûlant ou le chergui, vent d ‘été venant du Sahara. A cette saison, les températures moyennes sont de 22° C à 24° C. Les hivers sont froids et pluvieux avec gel et neige fréquents. La température moyenne évolue alors de 12° C à 14° C et peut descendre exceptionnellement jusqu’à – 20° C. Le Maroc pré saharien et saharien a un climat désertique sec.

Le froid et le chaud

Relief, hydrographie, exposition aux vents de la Méditerranée, de l’Atlantique ou du Sahara, conditionnent le climat marocain. Vu globalement et depuis l’extérieur comme un climat chaud, il comporte pourtant des nuances. La zone côtière, en dehors d’une accentuation de la chaleur vers le sud, connaît une succession de saisons qui ne doit pas dérouter un visiteur européen si ce n’est par une quasi-absence d’automne. En effet, la chaleur encore persistante au mois d’octobre laisse place dès le début novembre à une période de «vents, froidure et pluies».
Celles-ci peuvent très bien se poursuivre jusqu’au mois de mars avec entre-temps des périodes moins arrosées. Mais la douceur du climat d’hiver est souvent un mythe pour une partie importante du territoire. La neige et le froid caractérisent l’hiver des zones montagneuses, tandis que le passage rapide vers la zone sud-est met presque directement en contact avec le climat du désert qui, en hiver, est chaud et sec dans la journée, froid la nuit. Le printemps éclatant et somptueux sur toutes les zones côtières devient multicolore dans les vastes plaines atlantiques, mais il fait très vite place à l’été chaud et sec dans les zones présaharienne, sec et frais la nuit dans les zones montagneuses, et chaud et humide au bord de la Méditerranée ou de l’Océan.

Une végétation précaire

Si la zone montagneuse du Rif peut faire penser à certaines zones pyrénéennes, il n’en est pas de même des zones de haute montagne de l’Atlas où les cèdres, les sapins dominent, tandis que, dans les vallées occidentales, poussent les peupliers. Dans la partie orientale présaharienne, les palmeraies créent un paysage bien typique. l’es grandes plaines côtières sont souvent ombragées d’eucalyptus, de mimosas, et les champs, délimités par des plantations de figuiers de Barbarie. Il est certain que, passé le mois de mai, la végétation, mis à part les arbres cités, a tendance à prendre une couleur jaune signe de l’intensité de la chaleur et du manque d’irrigation. Si le visiteur de passage apprécie le charme de cette couleur, l’agriculteur, lui, sait qu’il aura plusieurs mois à attendre avant que les pluies d’automne ne donnent vie à une nouvelle végétation. La végétation du Sud est caractérisée par ses arganiers, dont sont friandes les chèvres, et la zone présaharienne par les herbes minuscules que déchiquètent les chameaux oui y trouvent leur unique pitance.

La faune

Par ses divers paysages et ses non moins divers climats ainsi que sa végétation adaptée, le Maroc a une faune très riche qui va des sangliers du Moyen Atlas aux gazelles dans les zones sahariennes, sans compter les animaux de taille plus réduite et qui peuvent faire le bonheur des amateurs de chasse: perdreaux roux, perdreaux sombres ou mouchetés (francolins), lapins, lièvres, cailles et tourterelles. Cela n’exclut pas les reptiles et autres lézards. Entre la région de Tanger, à l’extrême nord-ouest, et celle de Erfoud, à la porte du désert, il y a autant de différence de faune qu’il y en a pour toutes les autres caractéristiques de ces deux villes et de ces deux régions.

Le Royaume du Maroc

Fiche du Maroc : Chiffres et Indices
Situation et Carte
Le climat du Maroc
Météo du Maroc
Armoiries du Maroc
La famille royale marocaine
Les villes impériales du Maroc
Les autres villes du Maroc
Histoire du Maroc
La cuisine marocaine
La musique marocaine
Presse et journaux marocains
Photos du Maroc
Livres sur le Maroc

Les villes imperiales du Maroc de Mohamed Metalsi Cecile Treal et Jean Michel Ruiz

Mots clefs

Articles annexes

Climat, Faune, Végétation